24/07/2008

Ps.114 Les sources d’eau


 

Psaume 114 - Les sources d’eau

Quand donc fut composé ce Psaume ? Il évoque la sortie d’Égypte et l’entrée en Canaan, et l'édification du sanctuaire. Cela put être au temps des rois, et peut-être lors de l'apogée du royaume d'Israël, alors que le peuple jouissait de l'unité autour de son Dieu. Il évoque les délivrances passées pour en tirer cette conclusion touchant la puissance de Dieu, Dieu, toujours "Le même" : "Moi, je suis le Même, - moi, le premier, et moi, le dernier" (Ésaïe 48:12).

1 Quand Israël sortit d'Égypte, et la maison de Jacob d'avec un peuple parlant une langue étrangère,
2 Juda fut son sanctuaire, Israël la sphère de sa domination.

C'est en effet en Juda que fut établi le sanctuaire (Psaume 78:68-69), et il le fut pour tout Israël, les douze tribus, l'étendue concernée par ce centre de bénédiction. Et rien ne pouvait s'opposer à ce dessein de Dieu lorqu'il fit sortir son peuple hors d'Égypte pour le mener en cette terre au milieu de laquelle il a établi le signe de sa présence, selon ces paroles : "Tu as conduit par ta bonté ce peuple que tu as racheté ; tu l'as guidé par ta force jusqu'à la demeure de ta sainteté" (Exode 15:10-18).

3 La mer le vit, et s'enfuit ; le Jourdain retourna en arrière ;
4 Les montagnes sautèrent comme des béliers, les collines comme des agneaux.

La mer, le fleuve, les puissances... rien ne pouvait s’opposer au décret du Seigneur. Ce sont, certes, des événements anciens ! Mais ils établissent que cette puissance salvatrice attend de se manifester encore, comme il est écrit au Livre d'Ésaïe : "ma parole... elle ne reviendra pas à moi sans effet, mais fera ce qui est mon plaisir, et accomplira ce pour quoi je l'ai envoyée. Car vous sortirez avec joie, et vous serez conduits en paix ; les montagnes et les collines éclateront devant vous en chants de triomphe..." (Ésaïe 55:8-13).

5 Qu'avais-tu, mer, pour t'enfuir ; toi, Jourdain, pour retourner en arrière ?
6 Vous, montagnes, pour sauter comme des béliers ; vous, collines, comme des agneaux ?
7 Devant la face du Seigneur, tremble, ô terre ! devant la face du Dieu de Jacob,
8 Qui change le rocher en un étang d'eau, le granit en une source d'eaux.

"Qui change le rocher en étangs..." C’est de Dieu que viennent les sources d’eaux, l’eau vive par laquelle il étancha la soif des Israélites (Exode 17:1-7). C’est une marque de grande confiance en Dieu, d’un regard de foi sur Celui qui veut bénir que d’évoquer ces sources d’eaux sans, une nouvelle fois, se lamenter sur un passé moins heureux, sur ce temps dans lequel parla le prophète, disant : "ils m'ont abandonné, moi, la source des eaux vives" (Jérémie 2:13). Il était loin alors le modèle d’une jeune femme fidèle qui demandait à son père une source d’eau, et à laquelle le père, Caleb, donna "les sources du haut et les sources du bas (Josué 15:19 et Juges 1:15). Mais Dieu ne change pas, et l'eau vive sera à nouveau répandue (Ésaïe 35:6-7, 41:18).
 
Et le Seigneur Jésus nous dit, à nous aussi : "Si tu connaissais le don de Dieu, et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire, toi, tu lui eusses demandé, et il t'eût donné de l'eau vive… celui qui boira de l'eau que je lui donnerai, moi, n'aura plus soif à jamais ; mais l'eau que je lui donnerai, sera en lui une fontaine d'eau jaillissant en vie éternelle" (Jean 4:10,14). Et encore : "Celui qui croit en moi, selon ce qu'a dit l'écriture, des fleuves d'eau vive couleront de son ventre" (Jean 7:38).

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

06:00 Écrit par Eric dans L5b Psaumes 114 à 118 | Commentaires (0)