30/08/2008

Ps.2 Le Fils de Dieu


 

Psaume 2 - Le Fils de Dieu

Le Psaume choisi pour être le premier du recueil a tourné le regard de la foi vers la vie, la vie de tous les jours dirions-nous. Pourquoi ? Parce que c’est le temps où nous pouvons être heureux ou malheureux, joyeux ou tristes, écrasés par des difficultés ou soutenus dans la peine… C’est ici et maintenant que la foi peut se manifester !
 
Mais il est des questions qui se posent. Nous avons vu le "conseil des méchants"… Une expression générale qui trouve de nombreuses applications dans la vie de ce monde, au niveau du village comme au niveau de la planète ! Et cela, pouvons-nous l’ignorer ? Que dire alors de la justice de Dieu ? En effet, le monde est agité ! Et malgré les belles choses qui s’y font pour le bien des hommes, nous voyons la pauvreté, la misère et la faim s’aggraver, comme aussi le nombre des réfugiés en tant de lieux…
 
Le Psalmiste est marqué par les annonces des prophètes et regarde que vers ce jour où les conflits du monde montreront leur vrai visage : une agitation contre l’Éternel !

1 Pourquoi s'agitent les nations, et les peuples méditent-ils la vanité ?
2 Les rois de la terre se lèvent, et les princes consultent ensemble contre l'Éternel et contre son Oint [Actes 4:25-26] :
3 Rompons leurs liens, et jetons loin de nous leurs cordes !

La grande quête des puissants de la terre : se gaver de pouvoir, se prendre pour des dieux (Genèse 11:1-9). Et Dieu n’intervient pas ! Non, car l’homme est mis à l’épreuve, et le "juste" est distingué parmi les vivants… Mais au temps assigné, il y aura une fin à ces débordements de puissance, de pouvoir, d’abus de pouvoir…

4 Celui qui habite dans les cieux se rira d'eux, le Seigneur s'en moquera.
5 Alors il leur parlera dans sa colère, et, dans sa fureur, il les épouvantera.

Et alors viendra la crainte et la honte, comme l'avaient annoncé les prophètes, selon que nous pouvons le lire au livre de l'Apocalypse (Apoc.6:15-17). Et ce n'est pas seulement Jean qui fait écho aux prophètes d'Israël ! Pierre comme Paul évoquent également ce grand bouleversement annoncé (2 Pierre 3, 2 Thessaloniciens 2).
 
Le Psalmiste poursuit alors sa méditation, tournant le regard vers Celui qui doit régner ! C'est un écho direct à la parole des prophètes, notamment parmi les paroles d'Ésaïe qui annoncent le Messie (Ésaïe 9:6-7). Le Psalmiste reprend cette pensée…

6 Et moi, j'ai oint mon roi sur Sion, la montagne de ma sainteté.
7 Je raconterai le décret : l'Éternel m'a dit : Tu es mon Fils ; aujourd'hui, je t'ai engendré [Actes 13:33, Hébreux 1:5, 5:5].
8 Demande-moi, et je te donnerai les nations pour héritage, et, pour ta possession, les bouts de la terre ;
9 Tu les briseras avec un sceptre de fer ; comme un vase de potier tu les mettras en pièces.

Le Fils ! Dieu s’est révélé dans le Fils (Hébreux 1), et tout lui sera assujetti (Romains 9:5). Nous devons retenir les paroles du Livre d'Ésaïe concernant le règne universel du Messie (Ésaïe 49:6-9). C’est la confiance du fidèle qui connaît, comme tout homme, l’injustice et l’iniquité qui ont cours sur la terre, sans doute, mais aussi le bonheur de savoir que Dieu veut le bien de l’humanité, quoique nous ne le voyions pas aujourd'hui. Ce bien de l'humanité doit passer par le jugement de ce qui l'entrave aujourd'hui, aussi y a-t-il un avertissement...

10 Et maintenant, ô rois, soyez intelligents; vous, juges de la terre, recevez instruction :
11 Servez l'Éternel avec crainte, et réjouissez-vous avec tremblement ;
12 Baisez le Fils, de peur qu'il ne s'irrite, et que vous ne périssiez dans le chemin, quand sa colère s'embrasera tant soit peu.

Se tourner vers le Messie, vers Jésus-Christ, se mettre en accord avec Lui, avant de le voir comme juge (Luc 12:58, Jean 5:22) C’est un chant d’espérance, non pas un vague espoir, mais une attente confiante… Une attente pour la création et l’humanité tout entière enveloppée de souffrances (Romains 8:18-25). Cette magistrale introduction au Livre des Psaumes s’achève sur une « béatitude », comme elle avait commencé. Au premier Psaume, nous voyons la Foi en action – dans ce sens très précis de la foi qui est "fidélité à Dieu", et ici la "confiance, fondement de l’espérance".

13 Bienheureux tous ceux qui se confient en lui !

Un chemin parfois difficile ! Gardons-nous de prétendre le contraire, mais "le" chemin parcouru dans la connaissance du Créateur, comme le disait Paul en un moment de grande difficulté : "Béni soit le Dieu et Père de notre seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation" (2 Corinthiens 1:3).

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

12:00 Écrit par Eric dans L1a Psaumes 1 à 10 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.