27/08/2008

Ps.10 Dans la détresse


 

Psaume 10 - Le croyant dans la détresse

Ce Psaume poursuit directement la méditation du Psaume précédent (Psaume 9). Il en développe les thèmes pour laisser entendre encore cet appel : "Lève-toi, Eternel !" C'est hélas un cri que l'on entend chaque jour en ce monde où tant de personnes souffrent : réfugiés, oppressés, persécutés... Tant de personnes asservies sous des pouvoirs totalitaires ! Et la Bible répercute ces cris, et aussi répond à cette question du silence de Dieu. Notre monde – qui attend la délivrance (Romains 8:20-22) – n’est toujours pas délivré de l’oppression, de l’iniquité, de l’injustice… Mais cela aura une fin  (Apocalypse 10:7).
 
Ceci n’empêche l’expression de la souffrance ! Les "pourquoi" qui s’élèvent chaque jour… Nous pouvons vraiment penser à la morgue du méchant qui se revêt d’importance en abusant du pouvoir qu’il détient… Il poursuit l’affligé, il se glorifie, il est fier… Peut-être n’avons-nous pas conscience de ces choses, mais examinons la situation de ce monde, le commerce d’êtres humains, les totalitarismes, les enfants-soldats…

1 Pourquoi, ô Éternel ! te tiens-tu loin, te caches-tu aux temps de la détresse ?
2 Le méchant, dans son orgueil, poursuit ardemment l'affligé ; ils seront pris dans les trames qu'ils ont ourdies.
3 Car le méchant se glorifie du désir de son âme ; et il bénit l'avare, il méprise l'Éternel.
4 Le méchant, dans la fierté de sa face, dit : Il ne s'enquerra de rien. - Il n'y a point de Dieu : voilà toutes ses pensées.

Une pensée d’actualité ! Que de personnes, aujourd’hui, déclarent : "Il n’y a point de Dieu"… Et tentent de s’en convaincre pour justifier leurs débordements moraux, leurs iniquités et leurs abus de pouvoir ! Il faut lire attentivement ces expressions de notre Psaume, et considérer l'état du monde autour de nous...

5 Ses voies réussissent en tout temps ; tes jugements sont trop hauts pour être devant lui ; il souffle contre tous ses adversaires.
6 Il dit en son cœur : Je ne serai pas ébranlé ; de génération en génération je ne tomberai pas dans le malheur.
7 Sa bouche est pleine de malédiction, et de tromperies, et d'oppressions ; il n'y a sous sa langue que trouble et que vanité.
8 Il se tient aux embuscades des villages ; dans des lieux cachés, il tue l'innocent ; ses yeux épient le malheureux.
9 Il se tient aux embûches dans un lieu caché, comme un lion dans son fourré ; il se tient aux embûches pour enlever l'affligé ; il enlève l'affligé, quand il l'a attiré dans son filet.
10 Il se tapit, il se baisse, afin que les malheureux tombent par sa force.
11 Il dit en son cœur : Dieu a oublié, il cache sa face, il ne verra pas, à jamais.

Lisons et relisons, sans nous interrompre, ces lignes "actuelles" quoique écrites il y a plus de deux millénaires… Et comprenons le cri des affligés ! Ce cri qui s'élève dans ces lignes, mais aussi tous les jours en ce monde.

12 Lève-toi, Éternel ! Ô Dieu, élève ta main ! N’oublie pas les affligés.
13 Pourquoi le méchant méprise-t-il Dieu ? Il dit en son cœur : Tu ne t'enquerras pas.
14 Tu l'as vu, car toi tu regardes la peine et le chagrin pour le rendre par ta main ; le malheureux s'abandonne à toi, tu es le secours de l'orphelin.
15 Casse le bras du méchant, et recherche l'iniquité du méchant jusqu'à ce que tu n'en trouves plus.

Les "pourquoi", nous devons les comprendre ! Certes Dieu n'oublie pas les affligés, il veille sur chacun, mais la foi n’est pas un talisman, une disposition telle qu’une bénédiction matérielle accompagnerait forcément la religion vraie… Si il y a bien des peines incomprises, conduisant à ces "Pourquoi" – souvenons-nous des questions de Jean le Baptiseur, en prison  (Luc 7:18-23) – il y a une ancre sûre et ferme : "toi tu regardes la peine et le chagrin…" (vers.14). Et le regard se porte alors sur le temps où chacun aura à rendre des comptes. Ainsi le fidèle s'élève dans des paroles de confiance et de paix, la confiance en la justice et l’équité qui seront établies sous le sceptre royal du Messie…

16 L'Éternel est roi à toujours et à perpétuité ; les nations ont péri de dessus sa terre.
17 Éternel ! Tu as exaucé le désir des débonnaires, tu as établi leur cœur ; tu as prêté l'oreille,
18 Pour faire droit à l'orphelin et à l'opprimé, afin que l'homme qui est de la terre n'effraye plus.

"Pourquoi, ô Eternel ! te tiens-tu loin… ?" C’étaient les premiers mots de ce Psaume. Il faut se rappeler la traversée de la Mer, Jésus dormant (Marc 4:38). Et aussi l'enseignement donné par Paul aux chrétiens de Philippes (Philippiens 4:6). Le Seigneur voit ceux qui se confient en lui, dans les tourments quelques fois, et les conduit au port qu'ils désirent (Psaume 107:23-30).

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:00 Écrit par Eric dans L1a Psaumes 1 à 10 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.