26/08/2008

Ps.13 Jusques à quand ?


 

Psaume 13 - Jusques à quand m’oublieras-tu ?
 
Au chef de musique. Psaume de David.

Dans les psaumes précédents, l'on était occupé du mépris de la piété, de l’attachement à Dieu (Psaume 11) et ensuite du climat du monde dans lequel vit le croyant… (Psaume 12). Ici, il y a un sentiment d’abandon, d’oubli de la part de Dieu…
 
Sachons que des prophètes parmi les plus grands ont connu de tels moments. Elie s’enfuit lorsqu’il est pourchassé par une méchante reine  (1 Rois 19:4). Jérémie ressentit durement les complots, et aussi la brutalité dont il fut victime de la part d’un responsable du Temple (Jérémie 20:14). Ces situations, nous les citons parce que nous y pouvons considérer des hommes de foi qui se découragèrent, et nous constater les soins de Dieu pour les fortifier ! Cela peut nous aider de voir que des plus forts que nous ont connu de tels moments ! Et qu’ils ne reçurent pas de reproches, mais furent au contraire encouragés à poursuivre dans le chemin de la foi !
 
C'est par un cri douloureux que ce Psaume est introduit... Des "Jusques à quand" qui signifient bien la souffrance ressentie.

1 Jusques à quand, ô Éternel, m'oublieras-tu toujours ? Jusques à quand cacheras-tu ta face de moi ?
2 Jusques à quand consulterai-je dans mon âme, avec chagrin dans mon cœur, tous les jours ? Jusques à quand mon ennemi s'élèvera-t-il par-dessus moi ?

Il appelle, il crie, il parle comme si le regard de Dieu s’était détourné de lui, et il craint… Il craint de défaillir quant à sa foi, quant à sa confiance... Il craint que l’ennemi puisse tirer parti de sa faiblesse pour le dénigrer…

3 Regarde, réponds-moi, Éternel, mon Dieu ! Illumine mes yeux, de peur que je ne dorme du sommeil de la mort ;
4 De peur que mon ennemi ne dise : J'ai eu le dessus sur lui, et que mes adversaires ne se réjouissent de ce que j'aurai été ébranlé.

Et il ajoute quelle a été son intention, le principe de sa vie : se confier en la bonté de Dieu et se réjouir dans le salut qu’Il a promis…

5 Mais pour moi, je me suis confié en ta bonté, mon cœur s'est réjoui dans ton salut.

C’était son projet de vie ! Et le voilà rempli d’un sentiment d’abandon… Ce sentiment n’est pas sans nous rappeler une circonstance vécue dans les évangiles, une tempête sur le lac de Tibériade  (Marc 4:37-39). Et voilà, le Psalmiste s’est confié au Seigneur ! Des circonstances vécues, rien ne permet de penser qu’elles furent changées, mais la paix est dans son âme :

6 Je chanterai à l'Éternel, parce qu'il m'a fait du bien.

Une fois de plus nous pouvons citer l’apôtre : "En toutes choses, exposez vos requêtes à Dieu par des prières et des supplications avec des actions de grâces ; et la paix de Dieu, laquelle surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées dans le christ Jésus" (Philippiens 4:6-7).

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:00 Écrit par Eric dans L1b Psaumes 11 à 15 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.