25/08/2008

Ps.18 Chant de délivrance


 

Psaume 18 - Cantique de délivrance
 
Au chef de musique. Du serviteur de l'Éternel.
De David qui adressa à l'Éternel les paroles de ce cantique
le jour où l'Éternel l'eut délivré de la main de tous ses
ennemis, et de la main de Saül. Et il dit...

La Bible nous donne, en David, une image extraordinaire : un homme modeste appelé à régner sur tout Israël, un berger appelé à être le berger d’Israël, un homme qui sera entouré d’ennemis, mais qui se refusera d’exercer la vengeance lui-même… Ce cantique est en quelque sorte l'aboutissement d'une vie. David a été délivré de tous ses ennemis, et il peut exprimer ce qui l’a soutenu tout au long de ces années difficiles qu’il vécut. Il chante les délivrances qu’il a connues, il en rend grâces à Dieu mais, au-delà des circonstances qu'il vécut, il discerne l'avenir de tout Israël, il discerne ce Fils qu'il appelle "Seigneur" (Psaume 110:1) par lequel d'autres délivrances seront opérées, une victoire plus grande, et un règne plus vaste, celui du Messie d’Israël qui établira sa puissance sur toutes les nations de la terre.

1 Je t'aimerai, ô Éternel, ma force !
2 Éternel, mon rocher, et mon lieu fort, et celui qui me délivre ! Mon Dieu, mon rocher, en qui je me confie, mon bouclier et la corne de mon salut, ma haute retraite !
3 Je crierai à l'Éternel, qui est digne d'être loué, et je serai sauvé de mes ennemis.
4 Les cordeaux de la mort m'ont environné, et les torrents de Bélial m'ont fait peur ;
5 Les cordeaux du shéol m'ont entouré, les filets de la mort m'ont surpris :
6 Dans ma détresse j'ai invoqué l'Éternel, et j'ai crié à mon Dieu : de son temple, il a entendu ma voix, et mon cri est parvenu devant lui à ses oreilles.

Il a connu de grandes détresses, des moments où il s’est trouvé seul, et même il a désespéré et s’est fait passer pour fou auprès d’un roi des Philistins, pour y être accueilli en paix tandis que Saül, premier roi d’Israël, le poursuivait… (1 Samuel 21:10-15). Mais le Seigneur l’a écouté, et s’il trouva refuge dans des cavernes, dans des lieux reculés où les exclus d’Israël, les découragés, l’avaient rejoint, il a connu des délivrances dont il rend compte en termes poétiques.

7 Alors la terre fut ébranlée, et trembla, et les fondements des montagnes furent secoués et furent ébranlés, parce qu'il était irrité.
8 Une fumée montait de ses narines, et un feu sortant de sa bouche dévorait ; des charbons en jaillissaient embrasés.
9 Et il abaissa les cieux, et descendit ; et il y avait une obscurité profonde sous ses pieds.
10 Il était monté sur un chérubin, et volait, et il planait sur les ailes du vent.

Monté sur un "chérubin" ! Une image, bien évidemment, mais une image significative bien établie dans le texte biblique. Ceci a fait couler beaucoup d'encre, mais une image est bien propre à nous faire comprendre des choses profondes pour lesquelles les mots s'avèrent insuffisants. Dans le Saint des Saints, des chérubins étaient représentés en forme d'êtres célestes, avec un regard profond, des ailes... Ils étaient en or massif, matériau de la gloire et de la justice, d'une seule pièce avec le saint Propitiatoire, le couvercle de l'Arche de l'Alliance... (Exode 25:17-22, Ezéchiel 9:3). Ils sont associés au jugement divin, comme nous le lisons dans notre Psaume. Mais là, dans le Saint des Saints, ils sont aussi associés au Propitiatoire, d'une pièce avec ce couvercle protecteur, l'ensemble évoquant la grande vérité de la grâce : le Dieu Juste (Psaume 7:9, Ésaïe 45:21), est favorable à celui qui s'appuie sur sa miséricorde (Romains 3:25). Ici, face au méchant, il n'est pas question du Propitiatoire, car un jugement s'impose, quoique le Seigneur Dieu désirât plutôt que le méchant se détourne de ses voies (Ezéchiel 33:10-13).

11 Il mit les ténèbres pour sa demeure secrète comme sa tente autour de lui, des ténèbres d'eaux, d'épaisses nuées de l'air.
12 De la splendeur qui était devant lui, ses nuées épaisses passaient, de la grêle et des charbons de feu.
13 Et l'Éternel tonna dans les cieux, et le Très-haut fit retentir sa voix, - de la grêle et des charbons de feu.
14 Et il tira ses flèches et dispersa mes ennemis ; il lança des éclairs et les mit en déroute.
15 Alors les lits des eaux parurent, et les fondements du monde furent mis à découvert, quand tu les tanças, ô Éternel, par le souffle du vent de tes narines.
16 D'en haut il étendit sa main, il me prit, il me tira des grandes eaux ;
17 Il me délivra de mon puissant ennemi et de ceux qui me haïssaient ; car ils étaient plus forts que moi.
18 Ils m'avaient surpris au jour de ma calamité, mais l'Éternel fut mon appui.

Quel témoignage ! Sans doute aurait-il pu faire état de circonstances favorables, d’aides inattendues qu’il reçut, car nous pouvons en trouver dans les livres de Samuel ; pensons à l’aide d'Akhimélek, le sacrificateur (1 Samuel 21), à l'intervention d'Abigaïl, une femme de foi (1 Samuel 25) et encore d’autres, et il sût montrer sa reconnaissance, mais ici il regarde à ce qui est "derrière" ces manifestations ! En effet Dieu agit par des mains humaines… Et David peut alors développer ce qui faisait sa vie, sa vie d’homme de foi, sa vie de confiance en Dieu, non une vie parfaite, car qui peut l’atteindre ? Mais ses motifs étaient purs, son cœur était droit. Il avait en lui "l'amour qui procède d'un cœur pur et d'une bonne conscience et d'une foi sincère" (1 Timothée 1:5). Et il a compris que Dieu prenait son plaisir en lui. C’est bien là le tout de l’homme sur la terre : son rapport à Dieu et son rapport à ses semblables… (Ecclésiaste 12:13).

19 Et il me fit sortir au large, il me délivra, parce qu'il prenait son plaisir en moi.
20 L'Éternel m'a récompensé selon ma justice, il m'a rendu selon la pureté de mes mains ;
21 Car j'ai gardé les voies de l'Éternel, et je ne me suis point méchamment détourné de mon Dieu.

Garder les voies de Dieu, sa parole… Cette parole est un trésor précieux pour qui veut le comprendre, elle fut la nourriture des prophètes (Jérémie 15:16), elle est célébrée par le Psalmiste (Psaume 119:162), elle fait la joie du croyant aujourd'hui (Jean 14:23).

22 Car toutes ses ordonnances ont été devant moi ; et ses statuts, je ne les ai pas écartés de moi.
23 Et j'ai été parfait avec lui, et je me suis gardé de mon iniquité.
24 Et l'Éternel m'a rendu selon ma justice, selon la pureté de mes mains devant ses yeux.
25 Avec celui qui use de grâce, tu uses de grâce ; avec l'homme intègre, tu te montres intègre ;
26 Avec celui qui est pur, tu te montres pur ; et avec le pervers, tu es roide.

L’homme ainsi récolte ce qu’il sème, car pensons-nous pouvoir nous reposer sur son amour et ne pas aimer à notre tour ? (Matthieu 6:14-15). Par contre, c’est la joie de Dieu de voir un homme marcher dans le chemin qu’Il lui trace…

27 Car toi tu sauveras le peuple affligé, et tu abaisseras les yeux hautains.
28 Car c'est toi qui fais luire ma lampe. L'Éternel, mon Dieu, fait resplendir mes ténèbres.
29 Car, par toi, je courrai au travers d'une troupe, et, par mon Dieu, je franchirai une muraille.

Et David poursuit en annonçant les délivrances futures, le salut d’un peuple affligé, tandis qu’il se réjouit de ce que la lumière brille dans les ténèbres, les ténèbres de ce monde. Chaque croyant est appelé ainsi à être une lumière en ce monde : "Vous êtes la lumière du monde… Que votre lumière luise ainsi devant les hommes" (Matthieu 5:14,16).


Dieu sera célébré parmi les nations !

La lumière doit briller ! Chaque croyant doit le savoir, et prendre sa part... Mais en Dieu seul est la perfection !

30 Quant à Dieu, sa voie est parfaite ; la parole de l'Éternel est affinée ; il est un bouclier à tous ceux qui se confient en lui.
31 Car qui est Dieu, hormis l'Éternel, et qui est un rocher, si ce n'est notre Dieu,
32 Le Dieu qui me ceint de force et qui rend ma voie parfaite ?
33 Qui rend mes pieds pareils à ceux des biches, et me fait tenir sur mes lieux élevés ;
34 Qui enseigne mes mains à combattre, et mes bras bandent un arc d'airain.

Qui est Dieu ? Et surtout : "Quel est Dieu pour moi ?" Voilà une question à laquelle le Psalmiste répond pour lui-même. Il vit une vie qui en vaut bien la peine, car, comme nous le lisons dans ces lignes, il est protégé, fortifié, il tient ferme…
 
Et le cantique se poursuit dans une adresse directe à Dieu :

35 Et tu m'as donné le bouclier de ton salut, et ta droite m'a soutenu, et ta débonnaireté m'a agrandi.
36 Tu as mis au large mes pas sous moi, et les chevilles de mes pieds n'ont pas chancelé.
37 J'ai poursuivi mes ennemis, et je les ai atteints ; et je ne m'en suis pas retourné que je ne les aie consumés.
38 Je les ai transpercés, et ils n'ont pu se relever ; ils sont tombés sous mes pieds.
39 Et tu m'as ceint de force pour le combat ; tu as courbé sous moi ceux qui s'élevaient contre moi.
40 Et tu as fait que mes ennemis m'ont tourné le dos ; et ceux qui me haïssaient, je les ai détruits.
41 Ils criaient, et il n'y avait point de sauveur ; ils criaient à l'Éternel, et il ne leur a pas répondu.
42 Et je les ai brisés menu comme la poussière devant le vent ; je les ai jetés loin comme la boue des rues.

Nous pourrions nous offusquer, penser que Dieu est partial… Car il est bien dit que les ennemis crièrent à l’Eternel… Mais il est des moments où un homme pourrait crier à Dieu comme on se tourne vers un « talisman »… Si un homme réforme sa vie, et se tourne vers Dieu, sera-t-il rejeté ? "Dis-leur : Je suis vivant, dit le Seigneur, l'Éternel, si je prends plaisir en la mort du méchant,... mais plutôt à ce que le méchant se détourne de sa voie et qu'il vive ! Détournez-vous, détournez-vous de vos mauvaises voies ; et pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël ? " (Ézéchiel 33:11). Le bon chemin est bien tracé…
 
David s’est trouvé environné d’ennemis dès que Dieu le choisit pour régner sur son peuple, et dès qu’il reçut la royauté sur tout Israël, des nations d’alentour durent être soumises… non sans dissimulation comme l'histoire nous le montre, mais la victoire fut néanmoins assurée.

43 Tu m'as délivré des débats du peuple ; tu m'as établi chef des nations ; un peuple que je ne connaissais pas me servira.
44 Dès qu'ils ont entendu de leur oreille, ils m'ont obéi ; les fils de l'étranger se sont soumis à moi en dissimulant.
45 Les fils de l'étranger ont dépéri, et ils sont sortis en tremblant de leurs lieux cachés.

Un chant de louange s’élève où le Psalmiste chante les gloires de son Dieu, Celui en qui il a mis sa confiance, le "Dieu de son salut", comme il sera chanté autour du trône de l’Agneau de Dieu (Apocalypse 7:10).

46 L'Éternel est vivant ; et que mon Rocher soit béni ! Et que le Dieu de mon salut soit exalté,
47 Le Dieu qui m'a donné des vengeances, et qui m'a assujetti les peuples,
48 Qui m'a délivré de mes ennemis ! Même tu m'as élevé au-dessus de ceux qui s'élèvent contre moi, tu m'as délivré de l'homme violent.

Certes les victoires de David sur les nations ennemies sont bien modestes, il faut le souligner, mais elles annoncent d’autres victoires, un autre règne. C’est pourquoi l’apôtre Paul, cet homme formé par la Parole de Dieu, comprend ce qu’annonce ce Psaume et le cite pour célébrer le Messie d’Israël, Jésus-Christ, le vainqueur !

49 C'est pourquoi, Éternel ! je te célébrerai parmi les nations, et je chanterai des cantiques à la gloire de ton nom. [Rom.15:9]
50 C'est lui qui a donné de grandes délivrances à son roi, et qui use de bonté envers son oint, envers David, et envers sa semence, à toujours.

Celui qui reçut l’onction royale, David (1 Samuel 16:13) annonce le roi qui doit prendre en main la cause d’Israël et établir son règne sur toutes les nations, comme il est écrit : "Car je dis que Jésus Christ a été serviteur de la circoncision, pour la vérité de Dieu, pour la confirmation des promesses faites aux pères, et pour que les nations glorifiassent Dieu pour la miséricorde, selon qu'il est écrit : C'est pourquoi je te célébrerai parmi les nations, et je psalmodierai à ton nom" (Romains 15:8-9).

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

06:00 Écrit par Eric dans L1c Psaumes 16 à 21 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.