25/08/2008

Ps.17 Assurance de la foi


 

Psaume 17 - Prière exprimée dans l’assurance de la foi
 
Prière de David.

Il y a un désir intense de marcher avec Dieu… Dieu qui sonde les cœurs, qui s’enquiert de nos pensées…

1 Écoute, ô Éternel, la justice ; sois attentif à mon cri ; prête l'oreille à ma prière, qui ne s'élève pas de lèvres trompeuses.
2 Que mon droit sorte de ta présence, que tes yeux regardent à la droiture.
3 Tu as sondé mon cœur, tu m'as visité de nuit ; tu m'as éprouvé au creuset, tu n'as rien trouvé ; ma pensée ne va pas au delà de ma parole.

Le Psalmiste peut ici déclarer qu’il n’y a pas de contradiction entre ses paroles et sa pensée ! Ce qu’il professe est aussi ce qu’il vit…

4 Quant aux actions de l'homme, par la parole de tes lèvres je me suis gardé des voies de l'homme violent.
5 Quand tu soutiens mes pas dans tes sentiers, mes pieds ne chancellent point.

Mais il doit s’attendre au Seigneur pour ne pas chanceler ! Prétendre marcher pas soi-même, avec ses propres forces, est un leurre fait à soi-même ! C’est en bénéficiant de Ses soins, des soins du Berger que nous pouvons ainsi tenir debout ! Mais alors, avec quelle confiance pouvons-nous avancer ! Le Psalmiste sait que sa supplication est entendue… (Jacques 1:5-6). Quel plaidoyer avons nous ici ! "Rends admirable ta bonté !" Un motif par-dessus tous les motifs, que Dieu fasse briller sa bonté face à ce monde !

6 Je t'ai invoqué, car tu m'exauceras, ô Dieu ! Incline ton oreille vers moi, écoute mes paroles.
7 Rends admirable ta bonté, toi qui, par ta droite, sauves de leurs adversaires ceux qui se confient en toi.
8 Garde-moi comme la prunelle de l'œil ; cache-moi sous l'ombre de tes ailes,
9 De devant ces méchants qui me dévastent, mes ardents ennemis qui m'entourent.

Les termes ici sont d'une grande force : d'une part le méchant qui "dévaste" et de l'autre "l'ombre de tes ailes" ! Expressions si pleine de douceur qui dépeint la paix qui peut envahir le coeur de l'homme traqué, meurtri qui met sa confiance en Dieu ! Pour cela, il faut être rempli de la connaissance vraie de notre Dieu, du Dieu de toute consolation (2 Corinthiens 1:3-7). Suivent alors des expressions pour décrire les actes des méchants pour poursuivre sur une ardente prière :

10 Ils sont enfermés dans leur propre graisse ; de leur bouche, ils parlent avec hauteur.
11 À chacun de nos pas, maintenant ils nous environnent ; ils fixent leurs yeux, se baissant jusqu'à terre :
12 Il est semblable au lion avide de déchirer, et comme le lionceau qui se tient dans les lieux cachés.
13 Lève-toi, Éternel ! devance-le, renverse-le ; délivre mon âme du méchant par ton épée,
14 Délivre-moi des hommes par ta main, ô Éternel ! des hommes de ce monde, qui ont leur portion dans cette vie, et dont tu remplis le ventre de tes biens cachés ; ils sont rassasiés de fils, et ils laissent le reste de leurs biens à leurs enfants.

Un fossé entre les hommes de ce monde et le croyant ! Eux, ils jouissent d'un patrimoine, ils sont riches en ce monde, et cette richesse sera transmise à leurs descendants... Mais le croyant dispose d'un autre héritage, l’héritage de la foi… (1 Pierre 1:3-6)

15 Moi, je verrai ta face en justice quand je serai réveillé, je serai rassasié de ton image.

Il nous paraît lire ici, dans ce Psaume, un écho à la parole du prophète qui annonce cette joie de voir le roi (Ésaïe 33:15-17). Jean en parlera en des termes inégalables en beauté (1 Jean 3:1-3). Et l’auteur du livre de Job met aux lèvres de Job des paroles profondes (Job 19:25-27).

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

12:00 Écrit par Eric dans L1c Psaumes 16 à 21 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.