24/08/2008

Ps.19 Croire Dieu


 

Psaume 19 - Connaissance de l’homme qui croit Dieu
 
Au chef de musique. Psaume de David.

Les cieux, sondés depuis des millénaires, sont connus comme jamais ils ne l’ont été ! Et l’exploration fait remonter la connaissance jusqu’aux premiers jours du cosmos… Mais chaque pas dans la connaissance de l’univers fait apparaître l’ignorance ! Les savants s’interrogent sur tant de phénomènes non expliqués… Remarquable développement ! Mais rien de cela ne peut masquer la beauté de la voûte céleste, l’extraordinaire équilibre des forces gigantesques qui permettent la vie sur notre planète… et la présence bienfaisante du soleil pour accompagner nos journées. Ceci, nous pouvons le goûter tout autant que le Psalmiste. Et il chante ainsi la louange du Créateur…

1 Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l'étendue annonce l'ouvrage de ses mains.
2 Un jour en proclame la parole à l'autre jour, et une nuit la fait connaître à l'autre nuit.
3 Il n'y a point de langage, il n'y a point de paroles ; toutefois leur voix est entendue.
4 Leur cordeau s'étend par toute la terre, et leur langage jusqu'au bout du monde [Romains 10:18]. En eux, il a mis une tente pour le soleil.
5 Il sort comme un époux de sa chambre nuptiale ; comme un homme vaillant, il se réjouit de courir sa carrière.
6 Sa sortie est d'un bout des cieux, et son tour jusqu'à l'autre bout ; et rien n'est caché à sa chaleur.

Le soleil éclaire le jour, et nous conduit à Celui dont le visage brille comme le soleil : "son visage, comme le soleil quand il luit dans sa force" (Apocalypse 1:16)… L’apôtre Jean exprime comment il a vu le Seigneur Jésus, dans cette vision de gloire, comme les apôtres l’avaient vu lors de la transfiguration : "Et il fut transfiguré devant eux ; et son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière" (Matthieu 17:2). Jésus, le Verbe, la Parole de Dieu ! Ceci nous conduit à la Révélation ! Dans les accents du Psalmiste, nous serions bien égarés si nous y voyions des ordonnances sévères ! Bien au contraire, la Loi elle-même est la révélation de la pensée de Dieu, l’expression de ce que Dieu attend de l’homme, et c’est ainsi une joie pour l’homme de foi de disposer de la Loi de l’Eternel…

7 La loi de l'Éternel est parfaite, restaurant l'âme ; les témoignages de l'Éternel sont sûrs, rendant sages les sots.
8 Les ordonnances de l'Éternel sont droites, réjouissant le cœur ; le commandement de l'Éternel est pur, illuminant les yeux.
9 La crainte de l'Éternel est pure, subsistant pour toujours ; les jugements de l'Éternel sont la vérité, justes tous ensemble.
10 Ils sont plus précieux que l'or et que beaucoup d'or fin, et plus doux que le miel et que ce qui distille des rayons de miel.
11 Aussi ton serviteur est instruit par eux ; il y a un grand salaire à les garder.

Voyons la somme de bienfaits qu’apporte la connaissance de la pensée de Dieu.
 
La Parole de Dieu est :
        "parfaite", restaurant l’âme
        "sûre", rendant sage
        "droite", réjouissant le cœur
        "pure", illuminant les yeux
 
Garder la Parole de Dieu, c'est le chemin d’un grand bonheur ! Pensons ! En nous y attachant, nous sommes conduits dans le chemin que nous trace le Créateur des cieux et de la terre… Jude se trouve dans la nécessité de le rappeler aux chrétiens dans un temps où déjà d’aucuns s’écartaient de cette bonne parole de Dieu  (Jude 3).
 
Etre gardé dans le chemin, être guidé, quelle paix dans l’âme… ! Voilà bien le chemin de la sagesse (Proverbes 4:11).

12 Qui est-ce qui comprend ses erreurs ? Purifie-moi de mes fautes cachées.
13 Garde aussi ton serviteur des péchés commis avec fierté ; qu'ils ne dominent pas sur moi : alors je serai irréprochable, et je serai innocent de la grande transgression.
14 Que les paroles de ma bouche et la méditation de mon cœur soient agréables devant toi, ô Éternel, mon rocher et mon rédempteur !

Ainsi se termine ce Psaume. Une prière afin d’être gardé de tout écart, et surtout goûter ce doux lien établi avec le Rédempteur ! L’homme a son bonheur de marcher avec Dieu, dans la conscience de la miséricorde, de la grâce… Car il sait que cette part heureuse est celle du « racheté »… Le bonheur du Psalmiste se trouve dans la conscience que Dieu l’a racheté, que Dieu est son Rédempteur ! L’auteur du livre de Job mettait dans sa bouche ces paroles : "Et moi, je sais que mon rédempteur est vivant, et que, le dernier, il sera debout sur la terre ; et après ma peau, ceci sera détruit, et de ma chair je verrai Dieu, Que je verrai, moi, pour moi-même ; et mes yeux le verront, et non un autre : - mes reins se consument dans mon sein" (Job 19:25-27).

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:00 Écrit par Eric dans L1c Psaumes 16 à 21 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.