23/08/2008

Ps.23 Mon berger


 

Psaume 23 - L’Eternel est mon berger
 
Psaume de David.

Qui pense aux Psaumes pourrait avoir immédiatement à l’esprit ce Psaume, tant il a été lu, commenté,chanté… Et, de fait, le Berger qui conduit son troupeau est un thème majeur de la Révélation de Dieu. Le Créateur a établi l’homme sur la terre, avec sa propre mission, son propre rôle, mais aussi un chemin tracé pour sa vie. Etant créé à l’image de Dieu, il devrait avoir son modèle de vie en Dieu… Mais voilà, cela doit s’apprendre.
 
Et il se trouve dans le livre de la Genèse une histoire extrêmement instructive pour nous, c'est l’histoire de Jacob. Un homme bien disposé, sans aucun doute, mais tellement prompt à se débrouiller par ses propres moyens, une disposition héritée sans doute un peu de sa propre mère… Cela lui a valu bien des désagréments, notamment quand il dut fuir la maison de son père, puis quand il fuit la maison de son beau-père, et encore quand il fut désolé de la perte de son fils préféré, Joseph… Et que dit-il à Joseph, lorsqu’il était près de mourir ? Après son chemin fait de méandres, sa marche où il débat avec Dieu, lui met des conditions, s’organise lui-même… A la fin de sa vie il connaît vraiment qui a été son soutient et son guide (Genèse 48:15). Et ce thème du berger demeurera présent en son esprit dans les derniers jours de sa vie (Genèse 49:25).
 
Ainsi, il faut lire ce Psaume en y discernant la source de la force, et la puissance de nos propres vies de croyants ! Il est l’expression de la foi, non du fait "de croire que Dieu est un" (Jacques 2:19), mais de la confiance en Dieu qui nous conduit, parfois malgré nous…

1 L'Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien.
2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me mène à des eaux paisibles.
3 Il restaure mon âme ; il me conduit dans des sentiers de justice, à cause de son nom.

La vie du croyant n’est pas quiétude en tout temps ! Outre qu’il partage le lot de tous les hommes, il a ses propres difficultés, ses épreuves, l’opprobre parfois en tant que croyant, et même la persécution ! Le Psaume exprime la confiance du croyant qui se trouverait à l’abri, comme de celui qui est en prison pour sa foi… La foi se repose en Dieu ! Rappelons-nous ce que Paul écrivait aux Philippiens, lui-même étant en garde à vue à Rome (Philippiens 4:6-7). Il y a pour la foi, même lorsque le chemin est difficile, des joies, des sujets d’apaisement qui transcendent ce qui est commun. Pour "ici et maintenant". Et il y a, au bout du chemin, le repos qui ne sera plus altéré… Sur la fin de sa vie, Paul en écrivait quelques mots à Timothée (2 Timothée 1:12). Il y a une nourriture qui fait du bien à l’âme, capable de la restaurer, de la fortifier ! Les difficultés ne manquent pas, et l’on peut rencontrer des épreuves qui paraissent comme un tunnel dont on ne discerne pas la fin, et même la crainte pour sa vie, comme il est arrivé à Paul (2 Corinthiens 1:8), évoquant des circonstances qu’il vécut à Ephèse et qui sont rapportées sobrement au Livre des Actes des Apôtres (Actes 19).

4 Même quand je marcherais par la vallée de l'ombre de la mort, je ne craindrai aucun mal ; car tu es avec moi : ta houlette et ton bâton, ce sont eux qui me consolent.

Dans les circonstances les plus difficiles, lorsqu’on ne voit plus clair, il y a le bâton du Berger que l'on discerne de loin et qui nous guide, et la houlette qui nous ramène à Lui… Ainsi est-il écrit, dans un passage où Dieu s’adresse à Job : "Les portes de la mort se sont-elles découvertes à toi ? Et as-tu vu les portes de l'ombre de la mort ? Ton regard a-t-il pénétré jusque dans les vastes espaces de la terre ? Dis-le, si tu connais tout cela. Où est le chemin vers le séjour de la lumière ? Et les ténèbres, où est leur place ?" (Job 38:17-19). La lumière vient d’en Haut, et Dieu, de qui seul vient la lumière (Genèse 1:3, Jean 1:1-5) se tient auprès du fidèle.

5 Tu dresses devant moi une table, en la présence de mes ennemis ; tu as oint ma tête d'huile, ma coupe est comble.

"La table dressée, la coupe comble". Le Psalmiste poursuit en clamant sa certitude ! Dieu est bon, donne gratuitement, et prépare une habitation pour le racheté  (Exode 15:17, Apocalypse 21:3).

6 Oui, la bonté et la gratuité me suivront tous les jours de ma vie, et mon habitation sera dans la maison de l'Éternel pour de longs jours.

Aujourd’hui, pour le croyant, "Dieu est près de lui" (Philippiens 4:6). Et, pour l’éternité, nous lisons qu'une place est préparée pour chaque racheté (Jean 14:2-3).
 
La pensée du Berger accompagna Israël tout au long de son cheminement, dès les patriarches (Genèse 48:15, Ésaïe 40:11, Ézéchiel 34:11). Elle fut rappelée par le Berger lui-même : "Quel est l'homme d'entre vous, qui, ayant cent brebis et en ayant perdu une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf au désert, et ne s'en aille après celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il l'ait trouvée ?" (Luc 15:4). "Moi, je suis le bon berger : le bon berger met sa vie pour les brebis" (Jean 10:11). Il alla jusqu’à donner sa vie pour ses brebis !

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

12:00 Écrit par Eric dans L1d Psaumes 22 à 24 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.