20/08/2008

Ps.31 Sois mon rocher


 

Psaume 31 - Sois pour moi un rocher
 
Au chef de musique. Psaume de David.

La méditation des bienfaits de Dieu élève l'âme jusqu'à Dieu, dans la louange à son Nom. Mais il y a aussi le chemin à parcourir sur la terre, les difficultés, les épreuves... Dire que l'on a confiance en Dieu est aussi exposer sa propre faiblesse. Ce ne sont pas des mots, des paroles cérémonielles, qui sont prononcés... C'est la présentation devant Dieu d'une véritable nécessité ; ce Psaume est une réelle demande à Dieu.

1 En toi, Éternel, j'ai placé ma confiance ; que je ne sois jamais confus ; délivre-moi dans ta justice.
2 Incline vers moi ton oreille, hâte-toi, délivre-moi ; sois pour moi un rocher, une forteresse, une maison qui me soit un lieu fort, afin de me sauver.
3 Car tu es mon rocher et mon lieu fort ; à cause de ton nom, mène-moi et conduis-moi.

"En toi, Eternel, j’ai placé ma confiance". S’il est une pensée, une disposition d’esprit récurrente dans le Livre des Psaumes, c’est bien celle là : "Mettre sa confiance en Dieu, car il est le Rocher, le Lieu fort…" Auprès de Lui, le fidèle est fortifié, se sent soutenu, même en traversant les difficultés du chemin, voire l’opprobre, et même la persécution. Pensons aux croyants qui, aujourd’hui, sont persécutés en raison de leur foi… Jugés traîtres à leur nation, soupçonnés de toutes sortes de délits... Mais il y a aussi les diverses souffrances de la vie qui font jaillir des "Pourquoi ?". Ici, c’est d’oppression qu’il s’agit ! Comme nous le voyons dans la vie d’un prophète tel que Jérémie (Jérémie 1:19).

4 Fais-moi sortir du filet qu'ils ont caché pour moi ; car toi, tu es ma force.
5 En ta main je remets mon esprit ; tu m'as racheté, ô Éternel, Dieu de vérité !

Le sentiment profond d’un acte de miséricorde de Dieu nourrit l’âme du Psalmiste. Il connaît son Dieu comme Celui qui l’a racheté, son rédempteur ! Son désir de marcher avec Dieu ne résulte pas d’une disposition à devenir parfait en vue d’être agréé… Mais il est le fruit de la reconnaissance parce qu’il a conscience de la bonté de Dieu envers lui.
 
"En ta main, je remets mon esprit…" Remettre son esprit à Dieu, pour avoir en soi, quelles que soient les circonstances, un esprit paisible… Comme nous pouvons lire par exemple en (1 Corinthiens 16:18 et 2 Corinthiens 2:13).
 
Il s’agit ici de profondes épreuves. Le Psalmiste parle de gémissements qu’il émit, d’une peine telle qu’il se sentit manquer de toute force…

6 J'ai haï ceux qui prennent garde aux vaines idoles ; mais moi, je me confierai en l'Éternel.
7 Je m'égayerai, et je me réjouirai en ta bonté ; car tu as regardé mon affliction, tu as connu les détresses de mon âme ;
8 Et tu ne m'as pas livré en la main de l'ennemi, tu as fait tenir mes pieds au large.
9 Éternel ! use de grâce envers moi, car je suis dans la détresse ; mon œil dépérit de chagrin, mon âme et mon ventre ;
10 Car ma vie se consume dans la tristesse, et mes années dans le gémissement ; ma force déchoit à cause de mon iniquité, et mes os dépérissent.

En se souvenant du temps des larmes, le Psalmiste exprime le sujet de sa consolation. "Je me réjouirai en ta bonté". Ici nous voyons le croyant, dans la détresse, trouver sa joie dans la bonté de son Dieu en s’attendant à la délivrance. C'est son seul recours d'ailleurs, et il le reconnaît en soulignant qu'il reconnaît sa propre imperfection en évoquant son "iniquité".
 
Dans les lignes qui viennent, nous lisons qu'il ressent fort d'être oublié de ceux qui se tenaient en sa compagnie autrefois et qui se livrent maintenant à la diffamation...

11 Plus qu'à tous mes ennemis, je suis un opprobre aussi à mes voisins, même extrêmement, et une frayeur à ceux de ma connaissance ; ceux qui me voient dehors s'enfuient de moi.
12 Je suis oublié de leur cœur comme un mort, j'ai été comme un vase de rebut.
13 Car j'ai entendu les diffamations de plusieurs, - la terreur de tous côtés ! - quand ils consultaient ensemble contre moi : ils complotent de m'ôter la vie.

Il est beau de voir cette réalité humaine ! Pas de "propre justice" (vers.10), mais une marche droite devant Dieu, osant même l’affirmer… Et la confiance :

14 Mais moi, ô Éternel, je me suis confié en toi ; j'ai dit : Tu es mon Dieu.
15 Mes temps sont en ta main ; délivre-moi de la main de mes ennemis et de ceux qui me poursuivent.
16 Fais luire ta face sur ton serviteur ; sauve-moi par ta bonté.
17 Éternel ! que je ne sois pas confus, car je t'ai invoqué ! Que les méchants soient confus, qu'ils se taisent dans le shéol !
18 Qu'elles soient muettes, les lèvres menteuses qui parlent contre le juste insolemment, avec orgueil et mépris.

"Tu es mon Dieu !" Non pas "Tu es Dieu !" Nous n'avons pas ici uen affirmation doctrinale, laquelle est bien heureuse à sa place… Mais en disant "Tu es mon Dieu !" le Psalmiste souligne son engagement à marcher dans la voie que Dieu, l’Unique et Un, a tracée pour lui… C’est un cri de foi nourri de la connaissance de Dieu, comme nous lisons l’expérience à laquelle nous sommes tous invités : "marcher d'une manière digne du Seigneur pour lui plaire à tous égards, portant du fruit en toute bonne œuvre, et croissant par la connaissance de Dieu" (Colossiens 1:10). Croître "par" la connaissance de Dieu… Cette connaissance donne sens à la vie de celui qui la détient.
 
Ici, elle conduit à exalter la bonté du Dieu fort (Ésaïe 10:20, 9:6).

19 Oh ! que ta bonté est grande, que tu as mise en réserve pour ceux qui te craignent, et dont tu uses devant les fils des hommes envers ceux qui se confient en toi !
20 Tu les caches dans le lieu secret de ta face, loin des complots de l'homme ; tu les mets à couvert dans une loge, loin des contestations des langues.

Par ces mots que le croyant, dans le secret de son âme, revient au Rocher, au Lieu fort du commencement de cette méditation, en parlant maintenant du lieu où il ressent se trouver : "une ville forte !". Forte de la protection de son Dieu !

21 Béni soit l'Éternel, car il a rendu admirable sa bonté envers moi dans une ville forte !
22 Et moi, je disais en mon agitation : Je suis retranché de devant tes yeux. Néanmoins tu as entendu la voix de mes supplications, quand j'ai crié à toi.

"Il a rendu admirable sa bonté envers moi..." Un constat bien personnel… Au moment de son découragement, lorsqu'il se voyait submergé par la peine, il a goûté la bonté de Dieu. Ainsi, c’est de son expérience que le Psalmiste tire une exhortation à l’adresse de ceux qui l’écoutent. Ce que nous lisons aussi par ailleurs (2 Corinthiens 1:3-4). Et cette exhortation est une leçon essentielle :

23 Aimez l'Éternel, vous tous ses saints ! L'Éternel garde les fidèles, et il rétribue largement celui qui agit avec orgueil.
24 Fortifiez-vous, et que votre cœur soit ferme, vous tous qui avez votre attente en l'Éternel.

Cette exhortation, si importante, introduit les Psaumes suivants, faits de prières et d’instructions à l’adresse des croyants…

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:00 Écrit par Eric dans L1e Psaumes 25 à 34 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.