15/08/2008

Ps.46 Dieu, notre refuge


 

Psaume 46 - Dieu, notre refuge
 
Au chef de musique. Des fils de Coré. Sur Alamoth. Chant.

Un chœur, et même peut-être un chœur de jeunes filles, si nous comprenons ainsi l’expression "Sur Alamoth". Et nous voyons ce cantique tout au pluriel, paraissant être exprimé en "répons" au Cantique du bien-aimé (Psaume 45). Tout, dans ces paroles exprime la paix dans l’âme, la quiétude de la confiance.

1 Dieu est notre refuge et notre force, un secours dans les détresses, toujours facile à trouver.
2 C'est pourquoi nous ne craindrons point, quand la terre serait transportée de sa place, et que les montagnes seraient remuées et jetées au cœur des mers ;
3 Quand ses eaux mugiraient, qu'elles écumeraient, et que les montagnes seraient ébranlées à cause de son emportement.   (PAUSE)

Il y a ici comme un écho à la parole prophétique : "Car les montagnes se retireraient et les collines seraient ébranlées, que ma bonté ne se retirerait pas d'avec toi, et que mon alliance de paix ne serait pas ébranlée, dit l'Éternel, qui a compassion de toi" (Ésaïe 54:10). Ces paroles du Livre d'Ésaïe qui suivent immédiatement l’exposé des souffrances du Messie, paraissent avoir été écrites vers la fin de l’exil, alors que la délivrance était proche, c'est-à-dire le retour en terre d’Israël des exilés à Babylone (Ésaïe 48:20, Esdras 1 et 2). Dans ce Psaume, nous constatons que les regards sont tournés vers la "ville de Dieu", le Lieu au centre de la bénédiction messianique (Exode 15:17, Psaume 2:6, Ésaïe 59:20).

4 Il y a un fleuve dont les ruisseaux réjouissent la ville de Dieu, le saint lieu des demeures du Très-haut.
5 Dieu est au milieu d'elle ; elle ne sera pas ébranlée. Dieu la secourra au lever du matin.
6 Les nations s'agitent tumultueusement, les royaumes sont ébranlés ; il a fait entendre sa voix : la terre s'est fondue.
7 L'Éternel des armées est avec nous ; le Dieu de Jacob nous est une haute retraite.   (PAUSE)

Dieu secourra "sa" ville ! C’est ce que nous pouvons comprendre… Les nations seront agitées, les royaumes seront ébranlés, ainsi que nous pouvons lire dans les Livres historiques de la Bible et dans les Prophètes… Et nous lisons qu’il y aura encore des guerres (Daniel 11, Zacharie 12:3). Mais tout cela aura une fin, et ceux qui s’attendent à l’Éternel seront gardés ! Ceci conduit le regard de la foi sur les derniers combats, ceux qui aboutiront à la paix sur la terre. Et ici, nous retrouvons une fois de plus le prophète Ésaïe : "Et il jugera au milieu des nations, et prononcera le droit à beaucoup de peuples ; et de leurs épées ils forgeront des socs, et de leurs lances, des serpes : une nation ne lèvera pas l'épée contre une autre nation, et on n'apprendra plus la guerre" (Ésaïe 2:4). Il fallait une grande confiance en Dieu et en sa Parole, pour composer un tel cantique ! Mais c’est cela la foi…

8 Venez, voyez les actes de l'Éternel, quelles dévastations il a faites sur la terre !
9 Il a fait cesser les guerres jusqu'au bout de la terre ; il brise les arcs et met en pièces les lances, il brûle les chariots par le feu.
10 Tenez-vous tranquilles, et sachez que je suis Dieu : je serai exalté parmi les nations, je serai exalté sur la terre.
11 L'Éternel des armées est avec nous ; le Dieu de Jacob nous est une haute retraite.   (PAUSE)

Encore Ésaïe : "Car ainsi dit le Seigneur, l'Éternel, le Saint d'Israël : C'est en revenant et en vous tenant en repos que vous serez sauvés ; dans la tranquillité et dans la confiance sera votre force". Le prophète appelait à la tranquillité et la confiance, mais nous savons que le peuple, au temps du prophète, n'en a pas voulu. Car il ajouta aussitôt : "Mais vous ne le voulez pas" (Ésaïe 30:15). Dans notre Psaume, ce sont les "fils de Coré" qui parlent ainsi : "Tenez-vous tranquille…" Et le chœur chante ces paroles !
 
Pensons aux encouragements que nous pouvons relever dans les épîtres. L'apôtre ne conforte-t-il pas les Romains par ces paroles : "Que dirons-nous donc à ces choses ? Si Dieu est pour nous qui sera contre nous ?" (Romains 8:31, voyons aussi Philippiens 4:4-7). Ce sont comme des échos au dernier verset de notre Psaume ! Nous vivons nos propres circonstances, semblables à celles des croyants d’autres temps, comme les Judéens exilés à Babylone. Pour eux, il s’ajoutait la douleur de voir Jérusalem dévastée, et l’aspiration à remonter au pays, mais si les circonstances sont diverses, la foi en Dieu, la confiance sont de tous les âges de l’humanité.

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:00 Écrit par Eric dans L2a Psaumes 42 à 49 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.