14/08/2008

Ps.51 Appel à la grâce


 

Psaume 51 - Confession et Appel à la grâce
 
Au chef de musique. Psaume de David.
Lorsque Nathan le prophète vint à lui,
après qu'il fut entré vers Bath-Shéba.

Nous voyons ici les sentiments profonds d’un croyant qui s’est laissé aller à une faute extrêmement grave, un adultère qui s’est prolongé par un meurtre par personne interposée (2 Samuel 11). Une situation très grave qui pourtant ne laisse pas le croyant sans ressource ! Car la miséricorde de Dieu est sans limite…
 
La suite de cette faute très grave, rapportée au livre de Samuel (2 Samuel 12). Nous voyons que la visite du prophète Nathan a ramené David à la réalité ! Il a compris l’étendue du mal auquel il s’est laissé aller… Alors que fait-il ? Se voiler la face, comme le fit Caïn ? Non, il confesse son péché ! Et compte sur Celui qui seul est Juste…

1 Use de grâce envers moi, ô Dieu ! selon ta bonté ; selon la grandeur de tes compassions, efface mes transgressions.
2 Lave-moi pleinement de mon iniquité, et purifie-moi de mon péché.
3 Car je connais mes transgressions, et mon péché est continuellement devant moi.
4 Contre toi, contre toi seul, j'ai péché, et j'ai fait ce qui est mauvais à tes yeux. Afin que tu sois justifié quand tu parles, trouvé pur quand tu juges. [Romains 3:4]

Nous avons ici véritable modèle de confession (1 Jean 1:9) ! La faute est reconnue, et il s’y ajoute un aveu d'incapacité à être, en soi-même, parfait. Ceci, non pour s’excuser, mais pour demander l’intervention de Dieu, en appeler à sa miséricorde. Une grave faute, d'autant plus que le pécheur sait ce que Dieu attend de lui, il le rappelle dans les versets qui suivent : non pas une illusoire perfection, mais "être vrai et rechercher la sagesse…"

5 Voici, j'ai été enfanté dans l'iniquité, et dans le péché ma mère m'a conçu.
6 Voici, tu veux la vérité dans l'homme intérieur, et tu me feras comprendre la sagesse dans le secret de mon cœur.
7 Purifie-moi du péché avec de l'hysope, et je serai pur ; lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.

Combien cela est important ! Important pour chacun de nous ! L’hysope, très modeste plante arrachée du mur (1 Rois 4:33) pour servir à l'aspersion rituelle sur celui qui a fauté (Nombres 19:18), est citée en vue d’une application spirituelle ! Nettoyer ce qui doit l’être, comme nous l'établit l'épître aux Hébreux, dans un passage (Hébreux 9:13-14) qui fait directement référence aux aspersions rituelles de la Loi.

8 Fais-moi entendre l'allégresse et la joie, afin que les os que tu as brisés se réjouissent.
9 Cache ta face de mes péchés, et efface toutes mes iniquités.
10 Crée-moi un cœur pur, ô Dieu ! et renouvelle au dedans de moi un esprit droit.
11 Ne me renvoie pas de devant ta face, et ne m'ôte pas l'esprit de ta sainteté.
12 Rends-moi la joie de ton salut, et qu'un esprit de franche volonté me soutienne.

La prière se poursuit encore ! Se savoir pardonné, retrouver cette paix que procure un esprit vrai, droit devant Dieu et devant les hommes, goûter sans entrave de la joie du salut, la joyeuse quiétude de se savoir "accueilli par Dieu" (Luc 15:11-32, Romains 14:1-3)... Nous trouvons ici les accents de l'Évangile, car si la connaissance du Messie d'Israël est essentielle, la foi en Dieu est toujours la même : connaître la miséricorde, marcher dans le chemin tracé et se réjouir… C’en sont quelques aspects !
 
Suit alors le désir profond de partager son expérience de la miséricorde.

13 J'enseignerai tes voies aux transgresseurs, et des pécheurs se retourneront vers toi.
14 Délivre-moi de la coulpe du sang, ô Dieu, Dieu de mon salut ! Ma langue chantera hautement ta justice.
15 Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche annoncera ta louange.

La recherche de cette paix avec Dieu, la conviction du pardon… Ces choses ont pesé sur l'âme de David ; ce fut pour lui un réel fardeau, mais en écho à cette véritable confession, il y a une grande joie dans la conscience du pardon !
 
Maintenant vient le rappel de choses essentielles, ces points qui ont fait le sujet du psaume précédent (Psaume 50). Le sacrifice offert, l’offrande à Dieu, ce n'est pas le chemin pour s’approcher de Lui, c'est bien plutôt une vie pratique répondant à l’attente de Dieu ! Le prophète Michée, notamment, le dit explicitement (Michée 6.6-8), et le Psalmiste appuie cette conviction de la foi :

16 Car tu ne prends pas plaisir aux sacrifices, autrement j'en donnerais ; l'holocauste ne t'est point agréable :
17 Les sacrifices de Dieu sont un esprit brisé. Ô Dieu ! tu ne mépriseras pas un cœur brisé et humilié.

Car ce n’est pas l’homme qui donne à Dieu… C’est Dieu qui donne, qui fait du bien à l’homme, qui le bénit !

18 Fais du bien, dans ta faveur, à Sion ; bâtis les murs de Jérusalem.
19 Alors tu prendras plaisir aux sacrifices de justice, à l'holocauste et au sacrifice qu'on brûle tout entier ; alors on offrira des taureaux sur ton autel.

Et voici le vrai sens de la liturgie, des rites… Avant tout veiller sur notre vie de tous les jours, chercher à plaire à Dieu, et ensuite aller au Temple avec un cœur droit. C’est après avoir présenté le chemin pratique pour la vie d’un chrétien, que l’auteur de l’Epître aux Hébreux exhorte : "Offrons donc, par lui, sans cesse à Dieu un sacrifice de louanges, c'est-à-dire le fruit des lèvres qui confessent son nom" (Hébreux 13:15). L’adorateur exprime la louange, il ne "donne" pas à Dieu (Psaume 50).

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

06:00 Écrit par Eric dans L2b Psaumes 50 à 55 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.