13/08/2008

Ps.52 La bonté de Dieu


 

Psaume 52 - Confiant dans la bonté de Dieu
 
Au chef de musique ; pour instruire.
De David ; lorsque Doëg, l'Édomite, rapporta à Saül et lui dit :
"David est venu dans la maison d'Akhimélec."

David était jeune encore lors de ces circonstances, mais son attente et sa confiance étaient déjà dans le Seigneur.  Fuyant le roi Saül, il fut repéré en chemin par Doëg, un Edomite serviteur du roi (1 Samuel 22:9). Ayant appris l’acte commis par ce Doëg, David composa ce cantique. Nous devons comprendre sa douleur. Il n’a pas cessé de servir Saül avec fidélité, il avait aussi vaincu Goliath… Pourquoi ne peut-il pas vivre en paix au palais royal ? Et il s'écrie :

1 Pourquoi te glorifies-tu du mal, homme fort ? La bonté de Dieu subsiste de jour en jour.
2 Ta langue trame des malheurs, pratiquant la fausseté, comme un rasoir effilé.
3 Ta as aimé le mal plus que le bien, le mensonge plus que la parole de justice.   (PAUSE)

Nous devons-nous arrêter sur ce passage, y relever les paroles sentencieuses, mais aussi les affirmations de la foi : "La bonté de Dieu subsiste de jour en jour". Une réalité merveilleuse ; il n'est pas écrit "à toujours", ce qui ne serait pas erroné, bien sûr, mais "de jour en jour", autrement dit "chaque jour" ! Ainsi nous pourrions nous lever chaque matin, que les perspectives soient heureuses ou inquiétantes, en pensant aux circonstances dans lesquelles cette parole fut composée…
 
Pour ce qui concerne David, la douleur le tenaille, car c'est un acte odieux que cette délation de Doëg. Mais si nous lisons ci-après des paroles de vengeance, soulignons qu'elles ne sont pas suivies d’une réponse d’approbation… Dieu voit toutes choses, mais il y a toujours place pour la repentance ! Et pour la repentance de Doëg également... (Ezéchiel 18:23).

4 Tu as aimé toutes les paroles de destruction, langue trompeuse !
5 Aussi Dieu te détruira pour toujours ; il te saisira et t'arrachera de ta tente, et il te déracinera de la terre des vivants.   (PAUSE)

Une nouvelle pause dans ce Psaume si court. Et maintenant le regard se tourne sur le sort des "justes".

6 Et les justes verront, et craindront, et ils se riront de lui :
7 Voilà l'homme qui n'a pas pris Dieu pour sa force, mais qui s'est confié en la multitude de ses richesses, et qui se fortifiait dans son avidité !

Se riront-ils des méchants lorsqu’ils récolteront le fruit de leurs méfaits ? Nous ne pouvons le penser, mais ici la douleur est vive, et elle s’exprime en ces mots… Les dernières lignes montrent un esprit apaisé…

8 Mais moi, je suis dans la maison de Dieu comme un olivier vert. Je me confierai en la bonté de Dieu, pour toujours et à perpétuité.
9 Je te célébrerai à jamais, parce que tu l'as fait ; et je m'attendrai à ton nom, car il est bon devant tes saints.

"Mais moi !" Eh bien, David, sans qu’il soit parfait, qui pourrait le prétendre, a fait le bon choix. Il s’est confié en Dieu, il demeurera dans sa maison, olivier vert produisant un bon fruit pour Dieu (Jean 15:1-8). David va poursuivre sa route, être lui-même le point de ralliement de bien des Israélites en difficulté (1 Samuel 22:1-2, 23), il aura des hauts et des bas, des défaites morales, et des victoires… Mais il marchera "jusqu’au bout" avec son Seigneur.

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:00 Écrit par Eric dans L2b Psaumes 50 à 55 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.