12/08/2008

Ps.56 Prière et confiance


 

Psaume 56 - Prière et expression de confiance en Dieu
 
Au chef de musique.
Sur "Colombe des térébinthes lointains".
De David. Mictam.
Quand les Philistins le prirent dans Gath.

Ce fut un jour bien douloureux pour David ! Il venait d’être averti par Jonathan du désir du roi Saül de le faire mourir (1 Samuel 20). Alors le jeune David s'est enfui, s’arrêtant d'abord à Nob auprès du Grand-Prêtre Akhimélec (1 Samuel 21:1-9, voir aussi le Psaume 52) pour s'encourir ensuite à Gath, au pays des Philistins, où il fut repéré par les soldats du roi philistin Akish (1 Samuel 21:11-15). C’était le commencement d’une longue période de disgrâce, et de persécution…
 
L’indication du mode est tout en poésie, en signification cachée que l’on pourrait ainsi paraphraser : "le paix d’un lieu fort éloigné" ; la colombe, symbole de paix, envolée au loin dans les branches d'un térébinthe, arbre très vigoureux de la famille des chênes… Une image de paix devenue bien lointaine en ce jour pour David !
 
Le vainqueur de Goliath est ainsi réduit à s’enfuir au pays des Philistins, et, comme nous le lisons au livre de Samuel, réduit même à faire semblant d’être pris de folie afin de n’être pas inquiété... Mais derrière cette ruse bien humaine, sa confiance demeure en Dieu. Il crie au Seigneur, mais avec une expression de foi et de confiance tout à fait exemplaire…

1 Use de grâce envers moi, ô Dieu ! car l'homme voudrait m'engloutir ; me faisant la guerre tout le jour, il m'opprime.
2 Mes ennemis voudraient tout le jour m'engloutir ; car il y en a beaucoup qui me font la guerre, avec hauteur.
3 Au jour où je craindrai, je me confierai en toi.
4 En Dieu, je louerai sa parole ; en Dieu je me confie : je ne craindrai pas ; que me fera la chair ?

Que vienne un jour difficile, il sait ce qu’il fera : il se confiera en Dieu ! Un exemple à suivre, et il est à notre portée…. Pas de vision, pas d’extase,  il se tourne vers la parole de Dieu. "En Dieu, je louerai sa parole…" Cette pensée est répétée (vers.10), elle est au centre de la méditation. Dieu a parlé, et il est bon pour l'homme de s'abreuver aux "sources de l'eau vive" (Ésaïe 8:6, Jérémie 2:13) et de recevoir ses promesses.
 
La parenthèse des versets 3 et 4 est fermée, et le Psalmiste revient à l’exposé de la situation...

5 Tout le jour ils tordent mes paroles ; toutes leurs pensées sont contre moi en mal.
6 Ils s'assemblent, ils se cachent, ils observent mes pas, car ils guettent mon âme.
7 Échapperont-ils par l'iniquité ? Dans ta colère, ô Dieu, précipite les peuples !
8 Tu comptes mes allées et mes venues ; mets mes larmes dans tes vaisseaux ; ne sont-elles pas dans ton livre ?
9 Alors mes ennemis retourneront en arrière, au jour où je crierai ; je sais cela, car Dieu est pour moi.

"Mets mes larmes dans tes vaisseaux ; ne sont-elles pas dans ton livre." Ceci est extrêmement beau, un appel à Dieu pour qu'il soit sensible à nos larmes ! Et nous pouvons lire qu'il en est bien ainsi, tant dans les psaumes (Psaumes 6:6-9, 116:8-13, 126:5) que dans les prophètes : "Il engloutira la mort en victoire ; et le Seigneur, l'Éternel, essuiera les larmes de dessus tout visage, et il ôtera l'opprobre de son peuple de dessus toute la terre ; car l'Éternel a parlé" (Ésaïe 25:8), parole que nous trouvons encore à la fin de la Bible : "Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux ; et la mort ne sera plus ; et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni peine, car les premières choses sont passées" (Apocalypse 21:4).
 
Le cantique se termine sur un louange sans ombre, exprimant l’attachement à la parole de Dieu et affirmant une confiance qui s’appuie sur la force que Dieu donne…

10 En Dieu, je louerai sa parole ; en l'Éternel, je louerai sa parole.
11 En Dieu je me confie : je ne craindrai pas ; que me fera l'homme ?
12 Les vœux que je t'ai faits sont sur moi, ô Dieu ! je te rendrai des louanges.
13 Car tu as délivré mon âme de la mort : ne garderais-tu pas mes pieds de broncher, pour que je marche devant Dieu dans la lumière des vivants ?

Jusque là, David a été délivré, ceux qui cherchent à le faire mourir n’ont pas abouti… Certes, Saül n’a pas désespéré de tuer David, mais le roi Akich, le Philistin, s’est laissé tromper par la ruse de David. Alors David exprime sa confiance dans le fait que Dieu le gardera de broncher en chemin… Lisons pour nous cette confiance à laquelle nous sommes engagés : "Que dirons-nous donc à ces choses ? Si Dieu est pour nous qui sera contre nous ?" (Romains 8:31).

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

12:00 Écrit par Eric dans L2c Psaumes 56 à 60 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.