07/08/2008

Ps.70 Hâte toi, ô Dieu !


 

Psaume 70 - Attente de la délivrance
 
Au chef de musique. De David. Pour faire souvenir.

Après ce psaume qui annonce la croix (Psaume 69), si riche en instructions, nous avons ici une perle. Quelques paroles résument ce long Psaume et soulignent la joie à venir de Celui qui connaît la souffrance. (Hébreux 12:2,Psaume 126:6). Et aussi l'invitation à se réjouir adressée à ceux qui recherchent le Seigneur, qui aiment son salut… Un contraste entre les uns qui se moquent et les autres qui s’attendent à l’Éternel.

1 Hâte-toi, ô Dieu, de me délivrer ! hâte-toi, ô Éternel, de me secourir !
2 Que ceux qui cherchent ma vie soient honteux et confondus ; qu'ils se retirent en arrière et soient confus, ceux qui prennent plaisir à mon malheur ;
3 Qu'ils retournent en arrière à cause de leur honte, ceux qui disent : Ha ha ! ha ha !

Nous retrouvons donc ici ceux qui veulent attenter à la vie du Juste, ceux qui veulent le faire périr… Mais quel bonheur d’anticiper la joie des rachetés, de ceux qui chanteront la louange…

4 Que tous ceux qui te cherchent s'égayent et se réjouissent en toi ; et que ceux qui aiment ton salut disent continuellement : Magnifié soit Dieu !

Pour leur acquérir cette joie, il en est Un qui prend tout sur Lui (Lévitique 16:10, Ésaïe 53:5-6) et connaît une souffrance intense, l'absolu dans la douleur ! Celui qui est "affligé et pauvre".

5 Et moi, je suis affligé et pauvre ; ô Dieu, hâte-toi vers moi ! Tu es mon secours et celui qui me délivre ; Éternel, ne tarde pas !

Devant cette expression, comment ne pas nous souvenir de la prière au Jardin de Gethsémané : "Père, si tu voulais faire passer cette coupe loin de moi ! Toutefois, que ce ne soit pas ma volonté mais la tienne qui soit faite" (Luc 22:42).

 

ACCEDER
A L'INDEX
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:00 Écrit par Eric dans L2e Psaumes 69 à 72 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.